Préparer votre voyage aux Philippines : découvrir l’archipel

L’archipel compte 7107 îles. Autant dire que (malheureusement), il faudra faire des choix quand à sa destination vacances.

L’archipel est divisé en 80 provinces, chaque province étant administrée par un gouverneur provincial élu qui gère les différentes entités gouvernementales locales. La structure des provinces est similaire à celle des États des États-Unis, à partir duquel le système actuel a été construit pendant l’occupation américaine du pays.

Les provinces sont regroupées en 17 régions sur des bases géographiques, culturelles et ethnologiques.

Pour retrouver le détail de ces entités et leurs données démographiques : Provinces des Philippines

HISTOIRE DES PHILIPPINES

La colonisation espagnole commence avec l’arrivée de Miguel López de Legazpi en 1565, qui établit la colonie permanente de San Miguel sur l’île de Cebu. D’autres colonies sont par la suite implantées en se dirigeant vers le nord et atteignant la baie de Manille sur l’île de Luçon en 1571. À Manille, les Espagnols construisent une nouvelle ville et commence alors une période de domination de l’archipel par l’empire espagnol qui dure plus de trois siècles.

La révolution philippine contre l’Espagne débute en avril 1896, et se termine deux ans plus tard par la proclamation d’indépendance et l’établissement de la Première République des Philippines. Les leaders philippins reconnaissent la victoire américaine, mais les hostilités se poursuivent jusqu’en 1913. L’administration américaine des Philippines commence réellement en 1905. Une autonomie partielle est promulguée en 1935, en préparation de l’indépendance complète du pays prévue pour 1946. Cette période de préparation est interrompue par l’occupation japonaise des îles au cours de la seconde guerre mondiale, mais elle est finalement conclue par le traité de Manille qui établit l’indépendance du pays.

De nos jours, une ballade dans le quartier « Intramuros » de Manille rappelle l’architecture de certaines villes espagnoles alors que les immenses centres commerciaux ultra climatisés sont sans nul doute la représentation de l’image de l’Amérique qui a, elle aussi, laissé de nombreuses empreintes culturelles.

Pendant plus de trois siècles l’Espagnol a été la langue officielle et l’on estime qu’au tout début de XX ème siècle, 60 % de la population locale parlait la langue de Cervantès en première, seconde ou troisième langue pour certains.

La Constitution de Malolos de 1899 proclamait l’espagnol comme langue officielle de la première République des Philippines.

Après l’occupation américaine, l’anglais commença à se substituer à l’espagnol dans le système éducatif. Imposition de l’anglais et déclin progressif de l’espagnol, plus spécialement après la seconde guerre mondiale.

Au delà des quelques 170 dialectes parlés aux Philippines, l’anglais est désormais la langue officielle du pays.

Vous n’aurez donc pas de mal à comprendre et à vous faire comprendre lors de votre séjour aux Philippines, si ce n’est dans les campagnes reculées où les « anciens » vous parleront toujours dans leur dialecte local.

VENIR AUX PHILIPPINES

Le temps de trajet entre Paris et Manille oscille entre 14 et 24h, en fonction de la durée de l’escale. Nous vous recommandons un départ de Paris et une arrivée à Manille d’où vous pourrez rejoindre les différents aéroports domestiques. L’aéroport de Bohol est situé à Tagbilaran et est desservi par les compagnies : Air Asia, Philippines Airlines et Cebu Pacific.

Pour choisir votre vol international, nous vous recommandons le comparateur Sky Scanner (www.syscanner.com) sur lequel nous trouvons toujours les meilleures offres.

Si vous nous rejoignez directement depuis Manille, essayez de faire en sorte que votre vol international arrive en fin de matinée au plus tard afin de pouvoir rejoindre l’aéroport domestique (20 minutes de taxi entre les 2 aéroports) et arriver dans l’après midi à Bohol.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à nous envoyer un mail afin que nous vous conseillons sur les vols. Nous contacter. 

VISA

A votre arrivée, les autorités vous délivreront un visa tourisme valable un mois. Ensuite, il sera facile de le faire prolonger dans n’importe quel bureau d’immigration. La 1ère extension prolongera votre visa d’un mois, puis, à partir de la 2ème extension, le visa sera à chaque prolongation, valable pour 2 mois, et ce jusqu’à 16 mois. Chaque extension est payante (tarif différent en fonction des extensions) mais est délivrée très facilement.

Attention, à votre arrivée aux Philippines, l’immigration vous demandera de présenter votre billet retour. Nous pouvons vous conseiller sur cette formalité.

MANILLE

En fonction de votre heure d’arrivée à Manille, il vous sera peut être nécessaire d’y passer une nuit. Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous :

  • choisir un hôtel près de l’aéroport (quartier Pasay notamment),
  • voir le « vrai » Manille, alliant sourires d’enfants défavorisés, centres commerciaux et « folklore » local à Malate ou Ermita (env 20 min de l’aéroport),
  • découvrir Intramuros (si vous avez un peu plus de temps) et visiter l’architecture espagnole.
A notre sens, rester plusieurs jours à Manille ne présente d’intérêt que si vous séjournez longtemps aux Philippines. C’est une grande ville embouteillée et sale, surpeuplée, où la misère est omniprésente. En revanche, nous n’y avons pas senti d’insécurité, à l’exception des abords des ports de ferry.

Nous avons quelques adresses à vous recommander à Manille. N’hésitez pas à nous adresser un email.

TRANSPORTS

Vols : Les compagnies aériennes nationales sont quasiment toutes « black-listées » par la France. Nous empruntons régulièrement celles ci, aucun avion ne nous a paru vétuste ou insécuritaire. De nombreux vols au départ de Manille vous permettent de rejoindre les principales régions touristiques : Bohol, Cebu, Negros, Palawan,…

Attention lorsque vous réservez votre vol intérieur à opter dès l’achat pour un « forfait » bagage si nécessaire. En le prenant sur place, le cout sera bien plus élevé. Certaines compagnies proposent un forfait « Equipement de sport », pratique pour les plongeurs disposant de leur équipement.

Bus : Le réseau routier est de peu à bien développé en fonction des iles. La compagnie Ceres Line est l’une des plus représentées. Elle dispose de bus allant du statut « typique et entassés » non climatisé aux bus climatisés où parfois est offerte  gratuitement une connexion wifi. Cependant, trouver les lignes et horaires des différentes liaisons s’avère difficile voire impossible. Demandez nous cependant conseil pour vos trajets, nous essaierons à chaque fois de contacter l’un de nos partenaires sur l’ile où vous désirez vous rendre afin d’obtenir les horaires.

Bateaux / Ferrys : L’un des moyens de transport les plus développés aux Philippines pour les liaisons inter-iles. De Manille, vous pourrez rejoindre en ferry (lent) la plupart des iles. Ce type de trajet est bien moins cher que l’avion mais bien plus long ! A ne faire que si vous restez longtemps aux Philippines (ex : Manille-Palawan = 36h !). Le détail des trajets et horaires peuvent être consultés sur le site : https://travel.2go.com.ph

Pour des distances plus courtes comme Cebu-Bohol, Bohol-Dumaguete et bien d’autres, les liaisons se font facilement en fast ferry. Les compagnies les plus fiables sont Ocean Jet et Supercat. Nous remettons régulièrement à jour les horaires. Nous nous ferons un plaisir de vous envoyer notre « Mémo Transport » à votre demande. Envoyez nous un mail afin que nous vous l’adressions en format PDF.

Taxis : Très nombreux dans les grandes villes, ils seront facilement identifiables comme étant des « taxis Meter » dont le tarif est réglementé. Les conducteurs essaieront souvent de vous convaincre de ne passe déclencher le compteur et de vous facturer au forfait. Malheureusement, l’arnaque est courante sans compteur. Nous vous conseillons donc de ne pas vous laisser duper et insister pour déclencher le « Meter ». Nous avons vu un chauffeur nous demander 40$ pour un trajet à Manille au départ de l’aéroport alors que nous savons que le prix régulier de la course est d’environ 200 pesos (moins de 5$ !).

Dans les villes de moyenne importance et les stations balnéaires, ce sera souvent en tricycle que vous effectuerez vos trajets. Le tricycle est une moto sur laquelle est accrochée une remorque permettant à 2 passagers (ou bien plus lorsqu’il s’agit de familles filippinas !) de se faire accompagner sur des distances généralement plutôt courtes. Les prix sont fixés par le chauffeur. Essayez toujours

MONNAIE ET COUT DE LA VIE

La monnaie est le peso philippin qui oscille entre 58 et 62 pesos pour 1 Euro. A votre arrivée, regardez auparavant le cours du jour afin de pouvoir négocier avec le bureau de change (pratique courante, surtout pour des sommes importantes). Ne changez pas une somme trop importante à l’aéroport où les taux ne sont pas forcement les meilleurs.

Si vous souhaitez retirer de l’argent avec votre carte Visa ou Mastercard internationale, une première précaution sera de valider avant de partir avec votre banque que votre carte est utilisable aux Philippines. Certaines banques françaises bloquent l’utilisation des cartes dans les pays « classifiés » à risques selon leurs critères. Pour éviter une mauvaise surprise, assurez vous donc avant de partir que votre carte sera utilisable aux Philippines.

Ensuite, vous trouverez dans tous les endroits touristiques (sauf certains comme par exemple El Nido sur l’ile de Palawan où il n’y a aucune banque…) des guichets de retrait (ATM) où vous pourrez retirer de l’argent. Il existe des frais prélevés par la banque où vous retirerez de l’argent, ces frais sont forfaitaires : 200 pesos par opération. Aussi, nous vous conseillons de retirer plutôt des sommes importantes (maximum 10.000 pesos par opération). Ensuite, il se peut que vous ayez des frais prélevés par votre banque française. Vous renseigner avant le départ me parait une bonne idée afin d’éviter toute surprise !

Enfin, vous pourrez, dans certains endroits (majoritairement touristiques), payer avec une carte Visa ou Mastercard. Généralement, des frais sont aussi prélevés par la banque du commerçant, ces frais sont entre 3 et 5%.

Nota : Equation accepte les paiements par Visa et Mastercard.

Le coût de la vie aux Philippines est relativement bas. Une chambre d’hôtel « backpacker » coute entre 500 et 1200 pesos/nuit. Une chambre un peu plus confort se trouve à partir de 1500 pesos. Pour une catégorie supérieure, compter 2500 à 400 pesos. Nous connaissons bien les hôtels des îles des Visayas Centrales, nous saurons vous conseiller en fonction de votre budget et de vos attentes.

Un petit déjeuner coûte de 200 à 300 pesos (rarement automatiquement inclus dans le prix des nuitées), un (bon) repas coûte entre 200 et 500 pesos en fonction du restaurant. Peu de « cantines » filippinas dans les endroits touristiques et, à vrai dire, on n’est pas très fan de la nourriture filipina!